Ce qui vaut dans l’enceinte des centrales nucléaires s’applique a fortiori à l’extérieur: la sécurité est primordiale lors du transport de déchets radioactifs et d’éléments de combustible usagés. Le rayonnement ionisant ne doit à aucun moment porter atteinte à l’homme et à l’environnement. C’est ce que garantissent des conteneurs spéciaux de transport et de stockage, qui ne laissent échapper de substances radioactives en aucun cas.

Des conteneurs extrêmement robustes

Les conteneurs de transport et de stockage doivent être licenciés spécialement par l’IFSN pour une utilisation en Suisse. Extrêmement solides, ils sont presque entièrement en acier, peuvent peser jusqu’à 150 tonnes et sont hermétiques à l’air même sous une très forte pression. Ils sont si robustes qu’ils peuvent résister à des sollicitations extrêmes telles que des collisions avec des trains en marche, des tremblements de terre, des crashs d’avion, des incendies, des explosions, voire des tirs aux armes lourdes.

Regardez le film sur les tests de la sécurité des conteneurs de Transport.

Surveillance par les autorités

Le transport de matières radioactives est régi par les règles internationales de l’AIEA, qui prescrit des conteneurs spéciaux pour toutes les classes de substances. En Suisse, tous les transports sont soumis à de multiples contrôles effectués par l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN, voir colonne en marge à droite).

Les véhicules ne peuvent quitter l’enceinte des centrales nucléaires qu’à la suite de rigoureux contrôles de sécurité, principalement au moyen de la protection antiradiation. Aucun accident n’a jamais été déploré dans le monde lors du transport d’éléments de combustible usagés ou de déchets hautement radioactifs conditionnés.

Les transports sont inévitables

Même si les besoins en combustible d’une centrale nucléaire sont faibles, une partie des éléments de combustible du réacteur sont remplacés par de nouveaux une fois par an. Les éléments de combustible usagés sont hautement radioactifs et doivent dans un premier temps être stockés dans un bassin rempli d’eau au sein de la centrale nucléaire. Lorsque la température et la radioactivité ont suffisamment baissé au bout de plusieurs années, les éléments de combustible sont conditionnés dans des conteneurs de transport spéciaux, ou des conteneurs combinés spéciaux pour le transport et le stockage, et amenés au dépôt intermédiaire de la centrale ou transportés par chemin de fer ou par camion au Dépôt intermédiaire central de Würenlingen (Zwilag). Ils y restent jusqu’à leur élimination dans un dépôt en couches géologiques profondes.

Testé en conditions extrêmes: un conteneur de transport quitte la centrale nucléaire. (Photo KKL)

Pour le transport de nouveaux éléments de combustible de l’usine à la centrale nucléaire, il n’est toutefois pas nécessaire de recourir à des mesures de transport aussi complexes. Ces éléments ne sont que faiblement radioactifs. Les produits fissiles hautement radioactifs ne sont présents dans l’élément de combustible qu’une fois qu’ils sont mis en œuvre dans le réacteur.

 Le «Zwilag» (dépôt intermédiaire) accueille aussi les déchets faiblement et moyennement radioactifs issus de l’exploitation dans la centrale nucléaire – vêtements de travail et chaussons contaminés, films, chiffons et filtres sur lesquels des résidus radioactifs peuvent adhérer.
Pour en savoir plus sur le Zwilag, cliquez ici.

Transports internationaux

Les restes d’éléments de combustible usagés conduits à l’étranger il y a des années pour y être retraités doivent être ramenés en Suisse de sorte à y être éliminés. Pour ce transport également, il convient d’utiliser des conteneurs spéciaux enfermant de façon sûre les déchets hautement actifs vitrifiés. Les prescriptions et directives internationales de l’IFSN règlementent le dimensionnement, la fabrication et l’utilisation de tels conteneurs de transport et de stockage. Les mesures de sécurité pour les transports routiers, ferroviaires ou maritimes/fluviaux font également l’objet de sévères prescriptions nationales et internationales, dont l’IFSN contrôle le respect.

 Depuis 2006, un moratoire pour le retraitement d’une durée de dix ans est en vigueur en Suisse. Notre pays est ainsi légalement tenu de reprendre les restes de traitement des matériaux utilisés avant 2006 et recyclés dans l’intervalle. Les transports retour requis pour ce faire prendront encore un certain temps.


Communication presse

Betriebsverlauf

14.11.2018 10:33

Die Anlage produzierte im Oktober 2018 nach Plan und ohne Unterbruch.

Im Berichtsmonat wurde ein

...

Lire plus »
Visites

Visites

Venez nous visiter et faites-vous votre propre opinion!

Lire plus »
Contact offre d'emploi

Contact offre d'emploi

© Kernkraftwerk Gösgen-Däniken AG

Kraftwerkstrasse
CH-4658 Däniken

T: +41 (0)62 288 20 00
F: +41 (0)62 288 20 01

Kontaktformular