Conformément à la loi sur l’énergie nucléaire, les exploitants des centrales nucléaires sont responsables de la sécurité des installations. Ils investissent régulièrement dans la sécurité technique de leur site et dans la culture de la sécurité vécue par le personnel. En plus de ces contrôles internes, des autorités de contrôle nationales et internationales procèdent à des vérifications externes.

Des contrôles permanents par les autorités fédérales

Organe indépendant, l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) veille à ce que les dispositions légales soient respectées – qu’il s’agisse de l’exploitation des centrales nucléaires, des transports de substances radioactives ou des préparatifs en vue d’enfouir les déchets radioactifs dans des couches géologiques profondes. Les inspecteurs de l’IFSN disposent d’un droit d’accès à tous les sites des installations, à tout moment et sans s’annoncer au préalable. Toute modification de l’installation doit être autorisée par l’IFSN. Si elle doute de la sécurité de la centrale, l’IFSN peut décider à tout moment de mesures correctrices ou d’une mise hors service provisoire.

L’IFSN évalue tous les événements (dont le signalement est obligatoire) survenus dans les centrales nucléaires – de l’épisode sans importance du point de vue de la sûreté à l’accident grave, en passant par l’incident – et les classe selon l’échelle internationale des événements nucléaires INES.

Depuis 2012 l'IFSN se trouve à Brugg au canton d'Argovie. (Photo: IFSN)

Aux côtés de la section Radioprotection de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), l’IFSN contrôle que les centrales nucléaires respectent les valeurs limites prescrites par la loi, en faisant mesurer en continu la radioactivité aux alentours des centrales nucléaires par trois réseaux indépendants de mesures. De même, la Centrale nationale d’alarme (CENAL) contribue au contrôle des rejets et à la protection de la population contre une radioactivité accrue. Elle exploite ce faisant le système national de mesure et d’alarme NADAM (Réseau automatique de mesure et d’alarme pour l’irradiation ambiante).
Pour en savoir plus sur ce thème, cliquez sur le LIEN Radioactivité.

La Commission fédérale de Protection contre les radiations et de surveillance de la Radioactivité (KSR) conseille le Conseil fédéral dans toutes les questions de protection contre les radiations, tout comme le Département fédéral de l’intérieur (DFI), mais aussi le Département de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) et celui de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS).

Dans les questions de sécurité nucléaire des installations, la Commission fédérale de sécurité nucléaire CNS a pour tâche de conseiller l’OFEN, mais aussi l’ensemble du DETEC, le Conseil fédéral et l’autorité de surveillance nucléaire de la sécurité des installations nucléaires IFSN.

Un inventaire bien tenu des matières fissiles

La Suisse dresse un inventaire détaillé de tous les produits fissiles (uranium, plutonium) afin que la communauté internationale sache à tout moment où se trouve quel produit. Cette tâche a été confiée à l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), qui contrôle également si les exploitants des installations nucléaires observent les prescriptions de l’AIEA. Par ailleurs, l’OFEN octroie les autorisations de transport des combustibles nucléaires et des déchets radioactifs et il est chargé de superviser la protection contre le sabotage des installations nucléaires. Il prépare les décisions d’autorisation du Conseil fédéral pour les dépôts de déchets radioactifs et d’éventuelles nouvelles centrales nucléaires.

L'Office fédéral de l'énergie se trouve à Ittigen près de Berne. (Photo: OFEN)

Des contrôles internationaux contre les usages abusifs

La Suisse a signé le Traité international sur la non-prolifération des armes nucléaires datant de 1970, qui, comme son nom l’indique, vise à empêcher la prolifération d’armes atomiques (prolifération nucléaire). A cet effet,

l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), à Vienne, a mis au point un système de contrôles pour surveiller si un Etat détourne de leur destination des produits fissiles ou des équipements nucléaires

En Suisse, l’AIEA mène quatre à dix inspections inopinées par an dans des centrales nucléaires et autres installations nucléaires. De plus, l’AIEA surveille les parties stratégiques des installations avec des caméras vidéo qui transmettent instantanément et en continu des images au siège principal de l’AIEA à Vienne. Ce système garantit qu’aucun produit fissile ne pourra jamais sortir des installations pour fabriquer des armes nucléaires.


Communication presse

Jahresrückblick

9.2.2018 08:52

Das Kernkraftwerk Gösgen (KKG) produzierte 2017 netto 8,15 Milliarden Kilowattstunden (2016:

...

Lire plus »
Visites

Visites

Venez nous visiter et faites-vous votre propre opinion!

Lire plus »
Contact offre d'emploi

Contact offre d'emploi

© Kernkraftwerk Gösgen-Däniken AG

Kraftwerkstrasse
CH-4658 Däniken

T: +41 (0)62 288 20 00
F: +41 (0)62 288 20 01

Kontaktformular

© Kernkraftwerk Gösgen-Däniken AG /Sitemap/Impressum/Disclaimer