Les assemblages combustibles «usés» contiennent encore environ 95 pour cent d’uranium, 1 pour cent de plutonium et 4 pour cent de produits de fission. La composition exacte dépend du taux de «combustion » des assemblages combustibles au moment de leur retrait du réacteur. Le processus de recyclage consiste tout d’abord à séparer les matériaux de la structure et le combustible. Le combustible récupéré est dissocié en uranium, plutonium et produits de fission par un traitement chimique. Les «sources d’énergie» uranium et plutonium issues du retraitement alimentent la chaîne de fabrication d’éléments combustibles pour réutilisation dans le réacteur. Les produits dits de fission sont moulés quant à eux dans une matrice de verre (vitrification). Cette matrice est ensuite emballée dans un fût d’acier inoxydable soudé. Ces produits de fission constituent les déchets de très haute activité de la centrale. Les éléments récupérés de la structure des assemblages combustibles usés sont traités pour constituer des déchets radioactifs de moyenne activité. L’exploitation de la centrale nucléaire de Gösgen produit ainsi chaque année 3,7 mètres cubes de déchets hautement actifs et 3 mètres cubes de déchets moyennement actifs.

L’élimination des assemblages combustibles usés peut s’effectuer avec ou sans retraitement. Le recours au retraitement ou au contraire le renoncement à ce retraitement de l’uranium et du plutonium dépend essentiellement de décisions politiques. La Suisse a par exemple décidé en 2006 un moratoire de 10 ans sur le transport d’assemblages combustibles usés vers un centre de retraitement.

Communication presse

Betriebsverlauf

13.8.2018 09:01

Die Anlage produzierte im Juli 2018 nach Plan und ohne Unterbruch.

Die Zahlen für den Juli 2018:

...

Lire plus »
Visites

Visites

Venez nous visiter et faites-vous votre propre opinion!

Lire plus »
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Anlagenplaner (m/w)


Ausbildung zum Reaktoroperateur


Lire plus »