Les mises au point fondamentales relatives à la pertinence du choix du site remontent à 1966. Un consortium d’étude a été fondé en 1969 et s’est vu confier la réalisation de l’avant-projet. La décision relative au choix du site a été précédée d’analyses géologiques, sismiques, écologiques et météorologiques approfondies. En 1970, le consortium a déposé une demande de permis de construire pour la réalisation d’une centrale nucléaire refroidie par l’eau d’une rivière. Pour réduire toutefois à un minimum la pollution thermique de l’Aar, le Conseil fédéral décidait en mars 1971 de ne plus autoriser qu’un refroidissement en circuit fermé pour les futures centrales nucléaires. Ceci a exigé le réexamen du projet pour passer du refroidissement par l’eau de la rivière à une exploitation avec tour de refroidissement.

En octobre 1972, le département fédéral des transports et de l’énergie autorisait la réalisation sur le site prévu. La période écoulée jusqu’au début de 1973 a été consacrée aux approbations du plan de zone par les communes de Däniken et de Gretzenbach, à l’obtention des indispensables concessions des droits hydrauliques ainsi qu’aux autorisations accordées par le gouvernement cantonal de Soleure. La Société d’exploitation Centrale nucléaire de Gösgen Däniken SA a été fondée en février 1973, acte immédiatement suivi par la décision de réalisation. La centrale nucléaire de Gösgen Däniken (KKG) a confié la réalisation clefs en main de la tranche nucléaire à réacteur à eau sous pression à la Kraftwerk Union AG de Mülheim, devenue aujourd’hui Areva NP. Le bureau d’ingénierie Motor-Columbus Ingenieurunternehmungen AG a alors été chargé des travaux de viabilisation et des autres tâches d’étude de projet et de direction de chantier. Le terrain de construction était dégagé dès l’été 1973. Les travaux ont ensuite concerné l’évacuation de la terre arable, la mise de niveau du terrain et l’abaissement du niveau de la nappe phréatique avant que ne débutent en décembre de la même année les premières coulées de béton des fondations du bâtiment de réacteur.

La première réaction en chaîne autoentretenue a été obtenue le 19 janvier 1979. Le 6 février 1979, la première centrale nucléaire suisse de la classe des 1000 mégawatts fournissait pour la première fois de l’énergie au réseau de transport électrique suisse. Du fait d’une défaillance survenue à la centrale américaine de Three Mile Island près de Harrisburg, les essais de mise en service ont été retardés par la vérification exigée par le Conseil fédéral des systèmes de sécurité et des prescriptions d’exploitation. Après achèvement avec succès des essais de mise en service, la centrale nucléaire de Gösgen a été normalement couplée au réseau en novembre 1979 avec une puissance électrique brute de 970 mégawatts. La livraison de vapeur industrielle à une cartonnerie de Niedergösgen a pu commencer le 20 décembre de la même année. Cette fourniture de vapeur industrielle représentait alors la plus importante cession d’énergie thermique à partir d’une centrale européenne.

Communication presse

Jahresrückblick

9.2.2018 08:52

Das Kernkraftwerk Gösgen (KKG) produzierte 2017 netto 8,15 Milliarden Kilowattstunden (2016:

...

Lire plus »
Visites

Visites

Venez nous visiter et faites-vous votre propre opinion!

Lire plus »
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Ausbildung zum Reaktoroperateur


ICT System Engineer (m/w)


Lire plus »
© Kernkraftwerk Gösgen-Däniken AG /Sitemap/Impressum/Disclaimer